fbpx

Cameroun Actuel

Biwong-Bulu : le nouveau Sous-préfet déjà en poste

Naina Adamou

Naina Adamou le nouveau Sous-préfet de l’arrondissement de Biwong-Bulu a été officiellement installé dans ses nouvelles fonctions le 10 Février 2024 à Biwong-Bulu. Le Préfet du Département de la Mvila lui a prescrit une collaboration de tous les instants avec les forces vives de cette localité.

Cinquième Sous-préfet depuis la création de l’arrondissement de Biwong-Bulu en 2007 par le Président de la République, le nouveau Chef de terre de Biwong-Bulu hérite d’un arrondissement couvrant mille quatre cent quarante cinq Kilomètres carrés avec quarante huit chefferies traditionnelles de troisième degré réparties sur deux chefferies traditionnelles de deuxième degré à Enguepanyu et Mbilbekon.

En lui présentant la carte d’identité de sa nouvelle circonscription administrative le Maire de la Commune de Biwong-Bulu n’a pas manqué de lui préciser qu’elle compte près de trente quatre mille âmes à forte vocation rurale avec les Bulu comme principal groupement ethnique autochtone mais cette unité administrative est cosmopolite car abritant des populations venues des autres régions du Cameroun et d’autres pays. Des populations acquises à la cause du RDPC et de son Président National Son Excellence Paul Biya. En fait les idéaux de paix , du vivre ensemble et du multiculturalisme trouvent à Biwong-Bulu un terrain fertile.

Pour Richard Marcel Tam Likeng le Préfet du Département de la Mvila « nous lui avons recommandé de s’investir dans le développement socioéconomique de cette localité qui est est encore pour nous un terrain en friche. Il devrait mettre la main dans la gadoue pour y extraire de l’or. C’est le principal challenge naturellement à côté du maintien de la paix et de la cohésion sociale. Je lui ai recommandé écoute et humilité en dehors des missions régaliennes« .

Une localité en plein essor

L’un des secteurs où le nouveau Sous-préfet de l’arrondissement de Biwong-Bulu sera le plus attendu est celui de l’accompagnement des dynamiques de développement. Simplement parce que le secteur économique en pleine expansion est représenté par l’agriculture, l’élevage, l’exploitation forestière et l’exploitation des ressources naturelles. Le cacao et le palmier à huile sont les principales cultures de rente, l’artisanat, le petit commerce, les deux unités forestières d’aménagement, sa forêt communale et ses sept forêts communautaires , sont des atouts considérables.

A côté de ceci le sable est la principale richesse naturelle avec trente une carrières de sable identifiées et une mine d’or artisanale. Le tissu économique de cette commune connait également des activités de transformation des produits agricoles et de l’artisanat. Une unité de transformation du manioc y a vu le jour récemment au village Ondondo-Ngoe. La fabrication des briques de terre constitue une autre activité de transformation.

D’après Cyriaque Fuame le Sous-préfet sortant de Biwong-Bulu, « je voudrais que mon successeur continue dans la même lancée de construction de cette unité administrative. Je peux vous dire que l’arrondissement de Biwong-Bulu a toutes les potentialités pour se développer« .

Plusieurs attentes des populations

Passée l’émotion et l’euphorie de la nomination Naina Adamou doit désormais s’approprier la feuille de route déclinée par le Préfet du Département de la Mvila. En tant que dépositaire de l’autorité de l’État dans l’arrondissement de Biwong-Bulu, il est chargé du maintien de l’ordre, de l’exécution des lois, règlements ainsi que de l’application des décisions du gouvernement, de la supervision, de l’animation de la coordination et du contrôle de l’activité des services publics installés dans son unité administrative à l’exception de la justice.

Dans la pratique et au regard de la délicatesse de ses missions, il doit accorder une attention particulière aux jeunes, au suivi des projets en-cours dans l’arrondissement et une plus grande collaboration avec le Maire de la commune de Biwong-Bulu pour la réussite du processus de décentralisation. L’encadrement des activités des partis politiques, des associations et des ONG.

Ayant pris la pleine mesure de ses fonctions et fait un état des lieux le nouveau Sous-préfet de Biwong-Bulu estime être prêt à relever les défis, « oui les défis et les enjeux sont énormes. Je ne doute pas au vu des capacités intellectuelles et intresseques que j’ai eu à développer à Ambam et ailleurs. Je vais m’efforcer à faire respecter les institutions et à collaborer avec les forces vives locales« .

La forte mobilisation des élites, forces vives, fils et filles de Biwong-Bulu est déjà un sérieux avantage pour le jeune Sous-préfet. De toute évidence la bonne collaboration avec l’élite est aussi un atout pour l’efficacité de son action et pour une administration de qualité.

Quelques images de la cérémonie :

Consty ZANG

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi