fbpx

Cameroun Actuel

Bicéphalisme à la Fécavolley : le ministre des Sports tranche en faveur de Bello Bourdanne

Alors que Serge Abouem et Bello Bourdanne se disputent la présidence de la Fecavolley, un communiqué de Gabriel Nloga, est venu sonner le glas.

Le gouvernement annonce la fin du bicéphalisme à la tête de la Fédération camerounaise de volleyball. Ils étaient nombreux à attendre la réaction du gouvernement dans cette affaire qui ne cesse de semer le trouble au sein d’une fédération qui s’apprête à accueillir le championnat d’Afrique sénior de volleyball, dames. Ce 25 avril, le communiqué signé par Gabriel Nloga, chef de la cellule de communication du ministère des sports et de l’éducation physique, met fin à cette situation.

Comme lors d’un match de volley, le communiqué de Gabriel Nloga commence par un véritable smash : « Le ministre des Sports et de l’éducation physique  a l’honneur d’informer le public de ce que son attention a été attirée par une campagne médiatique insidieuse et malveillante tendant à présenter Monsieur Abouem A Boull Serge comme le président de la Fédération Camerounaise de Volleyball. La démarche de ce dernier, ancien président, participe d’une imposture et d’une usurpation de titre inadmissible ».

Par ailleurs, il ajoute que Bello Bourdanne a remporté ce premier set électoral: « Le ministre tient à préciser clairement et fermement que depuis le 20 janvier 2023, Monsieur Bello Bourdanne est le président du bureau exécutif de la Fecavolley. L’élection de ce nouvel exécutif est l’aboutissement d’un processus de renouvellement des exécutifs des fédérations sportives civiles nationales, conformément aux hautes directives du Premier Ministre, chef du gouvernement à l’issue du conseil de cabinet du 28 juillet 2022. »

« Cette élection a été homologuée par le Minsep, reconnue par le Comité National Olympique et Sportif du Cameroun (Cnosc) et agréée par les instances faîtières internationales de volleyball, en l’occurrence la Confédération Africaine de Volleyball (CAVB) et la Fédération Internationale de Volleyball (FIVB). Par conséquent, le bureau exécutif nouvellement élu est le seul habilité à mener des activités dans le cadre du volleyball et à représenter le Cameroun aux niveaux national, régional et international » précise le courrier.

En conclusion, « Le Ministre souligne enfin que l’attribution au Cameroun de l’organisation de la 21e Coupe d’Afrique des nations féminine de volleyball est subséquente à une demande initiée par Monsieur Bello Bourdanne, président de la Fecavolley, transmise à la Très Haute Hiérarchie par le Minsep. ». La page de ce bicéphalisme à la Fecavolley semble enfin tournée. Mais est-ce que ce communiqué sera suffisant  pour obliger Serge Abouem A Boull à baisser la garde, lui qui s’est lancé dans une impasse bataille juridique.

Journal du Cameroun

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi