fbpx

Cameroun Actuel

Bassirou Diomaye Faye, le nouveau Président du Sénégal, nomme Ousmane Sonko Premier Ministre

Le Sénégal entre dans une nouvelle ère politique avec l’investiture du président Bassirou Diomaye Faye, qui dirigera le pays aux côtés de son mentor politique, Ousmane Sonko, récemment nommé Premier Ministre.

Le président Faye, qui a prêté serment plus tôt dans la journée de mardi, n’a pas tardé à dévoiler les membres de son gouvernement peu de temps après le transfert officiel du pouvoir de l’ancien président Macky Sall.

À seulement 42 ans, Faye devient le cinquième président du Sénégal et le plus jeune chef d’État de l’histoire du pays.

Faye et Sonko partagent une histoire de collaboration politique et d’adversité, ayant été libérés de prison seulement 10 jours avant les élections du 24 mars.

Malgré les obstacles formidables, Faye a remporté 54 % des voix et a battu le candidat soutenu par le gouvernement, Amadou Ba, qui a obtenu 35 % des voix.

Le chemin vers la présidence pour Faye a été tracé par Sonko, qui a cofondé le parti d’opposition PASTEF aux côtés de lui.

Cependant, les problèmes juridiques de Sonko, y compris une condamnation en juillet de l’année précédente, l’ont rendu inéligible pour se présenter aux élections.

Ce revers a poussé Sonko à soutenir Faye comme candidat à la présidence du parti.

Pendant leur temps en prison, Sonko a galvanisé ses partisans jeunes et les a mobilisés en faveur de la candidature de Faye sous le slogan « Diomaye Mooy Sonko », signifiant « Diomaye est Sonko ».

Sonko, renommé pour sa position charismatique anti-establishment et ses promesses de lutte contre la corruption, était en prison depuis juillet pour des accusations de corruption.

Il a été disqualifié de se présenter à la présidence en raison de poursuites distinctes pour diffamation.

Il rejoindra maintenant ses forces avec Faye pour mettre en œuvre la vision politique de Faye de lutter contre la corruption.

Le jeune leader a déclaré qu’il allait « s’engager à gouverner avec humilité, transparence et à lutter contre la corruption à toutes les échelles ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi