fbpx

Cameroun Actuel

Bangangté : la deuxième mort de Cabrel Nanjip

Depuis hier sur la toile, on nous présente des images de Eto’o Fils avec des textes selon lesquels il est allé réconforter la mère de humoriste Cabrel Nanjip à l’hôtel Zingana à Bafoussam. Après enquête minutieuse, il s’avère que le président de la Fecafoot Eto’o était plutôt au domicile de Ketcha Courtes à Bangangté pour ses affaires avec la ministre. C’est donc en ce moment qu’il a profité de l’occasion pour faire des photo avec la famille du défunt humoriste pour qu’on présente cela à l’opinion comme si il est allé essuyer les larmes de la maman du disparu.

En effet , la ministre s’est rendue à Bangangté vendredi dernier où elle a rencontré Eto’o Fils chez elle loin des caméras et en toute discrétion. Comme vous pouvez le constater sur les images ci-dessous, c’est après leur réunion qu’on a fait venir la maman de Cabrel Nanjip pour prendre des photos et publier afin de donner l’impression à l’opinion que le président de la Fecafoot s’est déplacé pour témoigner sa compassion à la famille de l’humoriste. Ce qui n’est pas vrai. Ce n’est rien de tout ça. Il s’est plutôt servit de la souffrance de cette famille pour séduire l’opinion.

Il est connu que Ketcha Courtes est très proche de la famille de Cabrel Nanjip. C’est elle qui fait venir pour les besoins de la cause la mère de Cabrel. Pourquoi d’éviter qu’on sache que Courtes y est impliquée, ils iront à la Fondation Gacha (également prioritaire de l’hôtel Zingana à Bafoussam) à Bangoulap, non loin du domicile de la ministre pour les images qui seront par la suite publiées sur la toile avec des messages séduisant pour jouer sur nos émotions. C’était donc une bonne occasion de communication pour Eto’o qui depuis ces derniers temps fait l’objet de nombreuses critiques. Sauf que c’est une très mauvaise communication.

Se servir de la mort de quelqu’un pour essayer de s’attirer la sympathie est malsain et égocentrique. Sinon comment comprendre qu’une personne qui part réconforter une maman endeuillée déplace plutôt la maman où pour faire des photos ? Qu’est-ce qui empêché Eto’o Fils qui était pourtant à Bangangté de se rendre au domicile de la mère de Cabrel Nanjip ? Si il est tellement touché par la mort de Cabrel, ça lui coûtait quoi d’aller se recueillir sur sa tombe à Bangoua juste à 7 km de Bangangté ? Qu’est-ce qui l’a empêché de rendre ne serait-ce qu’un hommage à Cabrel sur la toile comme il sait bien le faire lorsqu’il encourage les jeunes d’aller jouer aux paris sportifs ?

Pour ceux qui ne le savent pas, il y a une véritable bataille politique entre les élites politiques du Rdpc dans le Nde. Cette bataille s’est déportée dans la Panthère Sportive du Nde au point d’y créer une scission. Jusqu’à ce jour, le conflit se poursuit et continue d’affecter l’équipe de Football du Nde qui est en crise aujourd’hui. Certains membres du comité exécutif de la Fecafoot sont proches de certains de ces élites. On soupçonne d’ailleurs l’implication de ces derniers dans la récente relégation de la panthère en division inférieure.

Lorsqu’on sait que la Fecafoot a publié un communiqué vendredi dernier avant de le supprimer plus tard disant qu’elle ne doit pas respecter la décision du Tas qui l’a débouté au sujet de la Panthère Sportive du Nde, on est droit de suspecter la présence de Eto’o Fils à Bangangté ce weekend. Une présence qui n’avait rien à voir avec une compassion vis à vis de la famille de Cabrel Nanjip.

Utiliser la douleur de la famille de Cabrel Nanjip comme cache sexe pour son business c’est tuer Cabrel Nanjip pour la seconde fois.

Comme on dit en langue Medumba, à lò’ α̂ wʉ ngʉ̂ cə̀n yi α ? Traduction : Qui est-ce qu’il prend pour les imbéciles ?

Paul Chouta

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi