fbpx

Cameroun Actuel

Bamenda : la marie sur la sellette après un accident mortel causé par un tas d’ordures

Des ordures ménagères.

La mairie est accusée par la population d’avoir laissé prospérer un tas d’immondices qui rétrécit la chaussée. Ce qui a causé la mort d’un homme renversé par un véhicule.

Cheo Benard Nsoh, plus connu sous le nom de Star Boy, aspirait à participer à des festivals culturels, poussé par son amour et sa promotion de la culture. Cependant, sa vie prometteuse a été brusquement interrompue le 23 octobre, alors qu’il rentrait d’un spectacle donné dans différents cabarets de la ville.

Tragiquement, il a été renversé par une voiture près du marché de Ntarinkon alors qu’il circulait à vélo. Le conseil municipal de Bamenda avait négligé les ordures en décomposition qui entouraient le lieu de l’incident.

Les autorités de la ville avaient ignoré le tas d’ordures, qui provenait principalement du marché de Ntarinkon et des habitations voisines, alors qu’il s’étendait sur une voie entière de la route étroite.

Un cycliste qui a transporté Star Boy à l’hôpital a déclaré : « Malheureusement, il a été déclaré mort à son arrivée à l’hôpital ».

La mort prématurée de Star Boy a été rapidement attribuée au problème des ordures négligées. Les automobilistes du quartier se plaignent que les ordures non seulement assombrissent les environs et rétrécissent la route, mais que l’odeur nauséabonde qui émane du tas peut être désagréable jusqu’à une distance de 500 mètres, créant ainsi des conditions dangereuses.

« Seuls les déchets ont pu provoquer un tel accident », a fait remarquer Muleng, un chauffeur de taxi, soulignant que la route avait été dangereusement rétrécie, contribuant ainsi à des accidents mortels.

Après l’incident du 23 octobre, le conseil municipal de Bamenda a rapidement enlevé les déchets. Cependant, certains pensent que cette réaction rapide indique que la mairie est consciente de la négligence qui a conduit au destin tragique de Star Boy.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi