fbpx

Cameroun Actuel

Avertissement des experts médicaux : la surconsommation de pain blanc associée à un risque élevé de cancer colorectal

Des experts médicaux, dont des oncologues cliniques et des nutritionnistes, ont mis en garde contre la surconsommation de pain blanc, soulignant qu’elle présente un risque significatif de provoquer un cancer colorectal.

Une récente étude a mis en évidence que les personnes qui s’adonnent à la surconsommation de pain blanc raffiné courent un risque accru de développer un cancer colorectal.

Ce type de cancer affecte principalement le côlon (gros intestin) ou le rectum et est mondialement reconnu comme le troisième cancer le plus fréquent, représentant environ 10 % de tous les cas de cancer.

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), c’est également la deuxième cause de décès liés au cancer.

L’OMS a également révélé que l’incidence la plus élevée du cancer colorectal est observée chez les personnes âgées, la majorité des cas survenant chez des individus de 50 ans et plus.

Cette découverte alarmante met en évidence les implications potentielles pour la santé de ceux qui consomment régulièrement du pain blanc, un aliment de base dans de nombreuses régions du monde, y compris au Cameroun.

Au Cameroun, le pain, y compris le pain blanc, occupe une place prépondérante dans l’alimentation quotidienne de ses citoyens.

Les boulangeries et les vendeurs locaux contribuent à la disponibilité généralisée du pain, en faisant un choix courant pour les repas et les collations.

« J’aime le pain blanc car il est facilement disponible pour calmer la faim. Et ce n’est pas cher », a déclaré Sylvie Marie, résidente de Douala, la capitale économique du Cameroun.

Les habitudes de consommation varient selon les zones urbaines et rurales, influencées par le mode de vie, l’accessibilité et les préférences culturelles.

Certains résidents, comme Brandon de Buea, choisissent le pain blanc comme une alternative pratique aux repas cuisinés à la maison.

« Je consomme très souvent du pain blanc parce que je ne cuisine pas, je ne veux pas manger de la nourriture de la rue. Donc, la meilleure alternative est d’acheter du pain qui est toujours disponible », a déclaré Brandon.

Cependant, la révélation surprenante du risque potentiel de cancer associé à une consommation excessive de pain blanc n’a pas découragé tout le monde.

Certains Camerounais, interrogés par MMI, ont exprimé leur réticence à cesser de consommer cet aliment de base.

« Cela ne m’empêchera pas d’en consommer. C’est une grande partie de mon régime alimentaire. En ce moment même, j’en consomme », a ajouté Brandon.

Bien que la consommation modérée de pain blanc soit généralement considérée comme acceptable pour la plupart des individus, il est crucial de reconnaître que le pain blanc est souvent fabriqué à partir de farine raffinée, dépourvue de certains des nutriments essentiels présents dans les céréales complètes.

L’introduction du pain blanc en Afrique est historiquement liée à la période coloniale, marquée par l’influence européenne et l’introduction de nouveaux aliments sur le continent.

Les boulangeries de style européen établies pendant la colonisation ont ouvert la voie à l’adoption du pain fabriqué à partir de farine de blé raffinée.

Au fil du temps, le pain blanc a gagné en popularité, devenant un aliment de base dans les zones urbaines et parmi certains groupes socioéconomiques, en raison de sa commodité et de sa plus longue durée de conservation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi