fbpx

Cameroun Actuel

Assemblée nationale : les incohérences de Cavaye Yeguie Djibril

Dans son discours prononcé à l’occasion de l’ouverture de la session parlementaire de novembre, qui a eu lieu en début de semaine, le président de l’Assemblée nationale n’a pas évoqué plusieurs sujets qui meublent pourtant la vie nationale. Un discours largement critiqué par les observateurs.

La session parlementaire de novembre s’est ouverte en milieu de semaine. Bien qu’essentiellement consacrée à l’adoption du budget de 2024, cette session de novembre devrait aussi être une occasion d’évoquer certains sujets qui meublent l’actualité nationale . Seulement dans son discours d’ouverture Cabaye Yeguie Djibril, le président de l’Assemblée nationale a déjà donné un mauvais coup denvoi. Cavaye a notamment fait fi de plusieurs sujets qui auraient pu animer cette session. Les observateurs parlent, du dernier rapport de la Conac qui fait écho de détournement de plusieurs milliards de FCFA dans le trésor public.

L’éternel président de l’Assemblée nationale a aussi évité d’évoquer le scandale qui s’est produit dans son propre cabinet, avec l’affaire du vrai faux limogeage de son directeur de cabinet. On est également étonné que malgré la situation extrêmement grave de la grève des enseignants du secondaire, le président de l’Assemblée nationale n’a pas évoqué cette situation. Pour l’honorable Cabral Libii, président du Parti Camerounais pour la Réconciliation nationale, ce discours en lui-même est un scandale, “il a été rédigé à la va vite et dans le désordre. L’imbroglio règne et ce discours passe complètement à côté des vrais problèmes des Camerounais. Nous espérons que tout cela va être rattrapé pendant la session. C’est vrai que ça sera un miracle “, a- t-il prévenu.

Dans son discours Cavaye Djibril s’est plutôt attardé sur d’autres sujets aussi importants, mais il en a fait un traitement très léger de ces actualités. Notamment le sujet sur la vie chère. À ce sujet Cavaye a déclaré : ” Quant aux échanges, tout en restant attentive à la mise en œuvre de la politique d’ouverture du marché camerounais à l’international et aux évolutions de l’import-substitution, la Représentation Nationale fait de la lutte contre la vie chère une des priorités du moment. Je salue ainsi les efforts du Gouvernement à travers le département en charge du commerce, visant à contenir l’inflation, à sécuriser le panier de la ménagère et à rendre accessibles, autant que faire se peut, les denrées de premières nécessités et au juste prix sur le marché. A cet effet, la stratégie basée sur la concertation avec les opérateurs économiques, l’anticipation et le maillage du territoire national, est à féliciter”, a lancé Cavaye Yeguie Djibril. Une sortie qui laisse croire que le PAN n’est pas à jour de la réalité des choses sur le terrain. La vérité actuellement au Cameroun est que le coût de la vie a augmenté à rythme exponentiel, au point d’asphyxier certains ménages.

Néanmoins Cavaye Yeguie a trouvé le mot juste pour dénoncer les lenteurs pour ce qui est de la mise en œuvre de la Décentralisation. ” Il en est ainsi de la Décentralisation. Je dis déjà ma satisfaction quant aux dernières avancées dans ce domaine. Cependant, la Représentation Nationale souhaite que le processus de mise en place de la fiscalité locale soit accéléré. Par ailleurs, afin de permettre aux Collectivités Territoriales Décentralisées de jouer pleinement et efficacement leur rôle, il serait préférable que le transfert des compétences soit accompagné des ressources conséquentes, faciles d’accès par les différents exécutifs”, peut-on lire dans son discours prononcé en début de semaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi