fbpx

Cameroun Actuel

Arrestation du maire de Bibey, Martin Savom : nouveau rebondissement dans l’affaire Martinez Zogo

Martin Stéphane Savom

Un nouveau développement retentissant secoue l’affaire Martinez Zogo, jetant une lumière crue sur une série d’événements entourant le tragique assassinat du journaliste. Martin Savom, maire de Bibey, a été placé sous mandat de dépôt le mardi 19 décembre 2023 aux alentours de 17 heures, rejoignant ainsi la prison principale de Yaoundé où sont également détenus des personnalités notoires telles qu’Amougou Belinga et Eko Eko.

Cette arrestation, orchestrée par le Commissaire du gouvernement Cerlin Belinga, fait suite aux accusations de complicité dans l’assassinat de Martinez Zogo. Savom aurait été escorté jusqu’à sa détention par des éléments de la police, selon les informations recueillies par la rédaction de CamerounWeb.

Paul Chouta, journaliste et lanceur d’alerte, a révélé que Martin Savom se trouve actuellement dans le même établissement que Sisiku Ayuk Tabe, dans un quartier spécifique réservé aux personnalités, comparant cet endroit à celui où Maurice Kamto avait été détenu en 2019 et où Martinez Zogo avait été incarcéré en 2020.

Des sources proches du dossier suggèrent que l’arrestation du maire de Bibey découle de soupçons le liant à un supposé deuxième commando impliqué dans le décès du journaliste. Ces allégations le positionnent comme étant proche du secrétaire général de la présidence de la République, Ferdinand Ngoh Ngoh, ainsi que du ministre de la défense, Beti Assomo.

Des déclarations ont émergé des auditions du lieutenant-colonel Justin Danwé devant la commission mixte de gendarmerie et de police, soulignant que Martinez Zogo serait resté en vie après les sévices infligés par son équipe avant d’être abandonné. Ces affirmations divergent des résultats de l’autopsie révélant que le journaliste est décédé des suites de ces actes de torture extrêmes.

Par ailleurs, la rédaction de CamerounWeb a appris le remplacement d’Eko Eko à la Dgre par Ghomou Jean-Pierre, avec Eloundou Mesmim comme adjoint. Paul Chouta a souligné que ces personnalités sont également proches de Ferdinand Ngoh Ngoh, ajoutant une dimension supplémentaire à cette affaire complexe.

Ces derniers développements dans l’affaire Martinez Zogo soulèvent des questions cruciales sur la justice, la sécurité et les liens présumés entre certains acteurs politiques et cet incident tragique, faisant naître un profond intérêt pour les prochaines avancées dans cette enquête toujours en cours.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi