fbpx

Cameroun Actuel

Arrestation d’Eric Tataw Tano : un sécessionniste camerounais au cœur d’une affaire de détournement de fonds liés à la pandémie de Covid-19

L’arrestation récente d’Eric Tataw Tano, un personnage-clé de la crise anglophone au Cameroun, a suscité de vives réactions et soulève de nombreuses questions quant à la nature réelle de ses problèmes juridiques aux États-Unis. Cet individu, longtemps accusé de financer les rebelles ambazoniens, est maintenant confronté à des accusations de détournement de fonds liés à la pandémie de Covid-19. Cette arrestation, survenue le 5 septembre 2023, pourrait avoir des répercussions inattendues sur la situation au Cameroun et dans la région.

Les origines de cette arrestation remontent à une affaire distincte, liée au programme de protection des salaires (Paycheck Protection Program – PPP) initié en 2020 sous le gouvernement de Donald Trump. Eric Tataw Tano est désormais accusé de détournement de fonds Covid, ce qui l’a conduit à être placé en détention provisoire aux États-Unis. Une demande de libération sous caution est actuellement en cours d’examen et sera étudiée ce vendredi 8 septembre.

Outre ses ennuis judiciaires aux États-Unis, Eric Tataw Tano est également sous le feu des projecteurs au Cameroun, où il est accusé d’être co-responsable d’attaques à la bombe artisanale à Yaoundé, Douala et Ebolowa. En 2020, il avait même appelé à intensifier ces attaques sur le sol camerounais. Il fait également l’objet d’un mandat d’arrêt pour son implication présumée dans la guerre civile sévissant dans les régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameroun. Il est accusé de financer le terrorisme, ce qui l’a conduit à figurer sur une liste de leaders sécessionnistes à neutraliser, rédigée en 2018 par la Délégation à la Sûreté nationale de Martin Mbarga Nguélé et partagée avec les missions diplomatiques camerounaises dans le monde, y compris aux États-Unis.

L’arrestation d’Eric Tataw Tano aux États-Unis soulève des interrogations quant à la nature réelle de ses problèmes juridiques outre-Atlantique. Bien que cette arrestation ne semble pas directement liée au dossier camerounais, il est important de mentionner qu’Eric Tataw Tano a fait face à plusieurs plaintes aux États-Unis, dont certaines émanant de l’avocat camerounais Emmanuel Nsahlai, qui représente activement Yaoundé devant les tribunaux américains. L’objectif de ces plaintes est d’obtenir la condamnation d’Eric Tataw Tano pour sa prétendue implication dans la guerre des séparatistes ambazoniens.

L’avenir de cet acteur clé de la crise anglophone reste incertain, et les conséquences de son arrestation pourraient être inattendues tant pour la situation au Cameroun que dans la région. Il est essentiel de suivre de près l’évolution de cette affaire, car elle pourrait avoir un impact significatif sur la résolution de la crise anglophone et sur les relations entre le Cameroun et les États-Unis.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi