fbpx

Cameroun Actuel

Arrestation de Bruno Bidjang : des interrogations planent sur les circonstances et les motifs

Bruno Bidjang

Dans la nuit du mardi 7 au mercredi 8 février 2024, Bruno Bidjang, directeur des médias du groupe L’Anecdote, a été arrêté par la police, puis conduit au Secrétariat d’État à la Défense (SED) pour des interrogatoires. Les circonstances entourant son arrestation demeurent obscures, avec des rapports contradictoires sur le lieu précis de son appréhension, certains suggérant Bafoussam ou Mbalmayo. Cependant, il est confirmé qu’il est actuellement en garde à vue, accompagné de l’avocat Me Charles Tchoungang.

L’implication présumée de Bruno Bidjang dans l’affaire Martinez Zogo a récemment conduit à sa convocation par le nouveau juge d’instruction du tribunal militaire de Yaoundé. Cependant, cette arrestation récente semble être liée à plusieurs de ses déclarations sur les médias sociaux, où il est accusé d’avoir appelé le peuple camerounais à protester contre les pénuries d’électricité et d’autres services.

Alors que l’enquête sur cette affaire est en cours depuis près d’un an, plusieurs suspects, dont Jean Pierre Amougou Belinga, le PDG du groupe L’Anecdote, Maxime Eko Eko, l’ancien directeur général de la recherche extérieure, Martin Savom, le maire de Bibey, Justin Danwe, ainsi que plusieurs membres des unités armées et policières, ont déjà été arrêtés et placés en détention à la prison centrale de Yaoundé. Tous sont soupçonnés d’être impliqués dans l’assassinat de Martinez Zogo.

Suite à ces développements, l’employeur de Bruno Bidjang a publié un communiqué interdisant à tous les employés d’exprimer leurs opinions personnelles sur des questions sociétales sur les médias sociaux. Ils se distancient également des déclarations de Bruno, soulignant que chaque employé représente uniquement sa propre opinion. L’arrestation de Bruno Bidjang suscite des interrogations quant aux motifs réels et aux éventuelles implications dans le contexte plus large de l’affaire Martinez Zogo.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi