fbpx

Cameroun Actuel

Armand Okol, porte-parole de Cabral Libii : « pour moi Franck Biya sur le plan politique n’existe pas »

Sur un plateau de télé, ce cadre du Parti camerounais pour la réconciliation nationale (PCRN) s »’en prend vertement au fils du président de la République. Pour lui, Franck Biya est aussi méprisant que son père pour être allée prendre sa carte du parti en France, alors que Paul Biya fait déjà tout au presque à l’étranger.

« Je suis venu à l’émission Club d’Elites pour dénoncer une imposture gravissime que l’on tente d’imposer dans ce pays. Si cette émission n’avait pas une aura, j’aurai utilisé les termes du sous quartier tels que être né du sperme du Chef de l’État ne vous confère pas une étoffe mais je dirais être fécondé par le Chef de l’État ne rend pas éligible aux conjectures de la Magistrature Suprême d’un Etat parce que ici comme ailleurs, oui ! On a vu des fils des Présidents succéder à leur père mais ceux-là ont quand même démontré qu’ils ont une épaisseur, qu’ils ont un vécu et qu’ils ont un parcours.

Pour moi Franck Biya sur le plan politique n’existe pas. Il me semble que le fils de Niat Njifenji est maire à Bangangté mais je n’ai pas souvenance parce que je suis un fidèle téléspectateur de votre émission, je n’ai jamais vu une émission avec débat sur le fils de Niat Njifenji avec les reportages que j’ai suivi tout à l’heure avec des personnes respectables telles que les Professeurs d’universités. Je n’en ai jamais vu sur le fils de Cavaye Yeguie Djibril.

Je dis jamais ! D’aucuns penseront peut-être que je veux régler des comptes à quelqu’un non ! Je ne veux régler des comptes à personne je ne suis pas un aigri, je ne suis pas un jaloux mais tous ceux qui ont pris la parole, personne ne s’est empêché de dire le fils du Président. Parce que dès qu’on lui enlève le vocable de Biya, je me demande au nom de quoi Franck Biya peut bénéficier d’un débat avec des personnes respectables comme celles qui sont sur ce plateau.

Et je voudrais dire au Professeur que la personne à laquelle vous faites référence a besoin de prendre certains cours sur la symbolique du Beti et du Bantou dont vous avez parlé. Je refuse de croire que dans un pays comme le Cameroun, avec des gens qui ont consacré toute leur vie à la politique et je classe monsieur Sadi comme faisant partie de ces hommes qui pratiquent la politique depuis longtemps, depuis l’ancien Président que vous allez venir aujourd’hui en mondovision essayer de faire croire à des camerounais qu’un monsieur, que le seul véritable mérite c’est d’être le fils du Président que les intellectuels, et les intelligents s’asseyent pour parler de lui et je ne doute pas de la bonne foi de la crédibilité de mon très cher estimé Dr Makon mais il va falloir revoir la copie pour vos sources qui disent que c’est un homme d’affaires prospère.

Moi je connais des gens qui ont travaillé avec lui qui vous disent que sur le plan du management c’est un piètre manager et je pèse mes mots. Il va falloir quand-même que dans ce pays on ait un minimum de respect pour des gens qui ont consacré toute leur vie à travailler. Prenez même comme exemples dans les pays voisins les fils des Présidents qui ont remplacé leur père. Au Tchad il y a quand même un monsieur qui était Général à un niveau très élevé c’est-à-dire qu’il peut justifier d’un certain parcours, d’une certaine expérience dans le management des hommes. Allez au Gabon voisin on a vu que sur le plan administratif l’ancien Président a quand même un vécu et un parcours. Quand vous allez au Togo c’est pareil, en Guinéeéquatoriale ça sera pareil. Donc vous allez me faire croire que dans un pays comme le Cameroun avec toutes les intelligences que nous avons vous pensez que parce que quelqu’un a simplement eu la grâce d’être né fils de Président ça ne lui enlève aucun droit mais que quand vous interrogez même sa vie politique à aucun moment vous n’avez vu aucun acte politique posé et que à 53 ans un homme ait du mépris pour les camerounais parce que j’ai entendu des personnes qui ont fait des grandes études justifier la raison pour laquelle ce monsieur a choisi d’aller prendre sa carte en France mais écoutez que voulez-vous ? Son papa va se soigner en France, son papa prend ses vacances en France, son papa passe parfois plus de temps à l’étranger qu’au Cameroun. Vous comprenez que l’exemple vient d’en haut. Si le papa a l’habitude de mépriser ses compatriotes et aller à l’étranger, n’attendez pas que le fils ait des habitudes sur le plan local il n’ira les prendre que de ce côté.

Moi j’appartiens à une formation politique qui a un projet de société, qui a une vision qui va vers les camerounais, qui échange avec les camerounais, qui discute avec les camerounais, qui veut fédérer des énergies avec les camerounais avec un leader qui s’est déjà frotté aux élections présidentielles et qui a été élu à l’élection législative. Nous avons d’autres camarades comme lui qui ont été élus. D’aucuns nous dirons 5 députés ça ne vaut absolument rien oui d’accord mais allez-vous frotter au jeu électoral vous allez comprendre ce que c’est.

Je refuse donc de comprendre que dans un pays comme celui-là, l’on veuille donner le sentiment aux gens que parce qu’on bénéficie des avantages dus à celui de fils d’un Président, normal il a besoin de la sécurité pour les besoins de la cause. Ce n’est pas une spécificité du Cameroun partout dans le monde, les fils des Présidents bénéficient de cela. Mais je refuse de croire que vous disiez que un monsieur qui est logé, nourri et blanchi par l’argent des compatriotes camerounais qui travaillent durs que vous vouliez aujourd’hui le conférer une certaine étoffe sur le plan politique comme si le fait pour lui de porter le nom Biya lui prédestinait déjà une capacité extraordinaire à se mêler d’une question aussi grave que celle du futur successeur du Président Biya qui a rendu prisonnier les camerounais durant 41 ans dans une misère qui ne dit pas son nom. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi