fbpx

Cameroun Actuel

Aristide Mono : « le système a décidé de régler les comptes à Samuel Eto’o Fils »

Le consultant et politologue Aristide Mono juge que Samuel Eto’o Fils est aujourd’hui en train d’être la victime d’un système qu’il a servi.

Selon Aristide Mono, le système que Samuel Eto’o Fils a servi a démontré qu’il peut peut manger ses propres enfants quand certains intérêts sont menacés. Et à en croire Aristide Mono, c’est ce qui est en train d’arriver à Samuel Eto’o Fils.

« Il faut que Samuel Eto’o sache qu’il a servi d’égérie à un système qui est anthropophagique, qui tue ses propres enfants lorsque les intérêts de certains sont mis en difficulté. Il est clair qu’aujourd’hui, Eto’o est dans une situation de harcèlement et de règlement de compte, même s’il y a des éléments qu’il a offert au système pour le broyer », déclaré Aristide Mono dans l’émission dominicale “Droit de réponse“ sur Equinoxe Tv.

Toutefois, Aristide Mono reconnait que Samuel Eto’o Fils a donné certains éléments du bâton pour se faire battre. Il faut ainsi référence aux contreperformances et la mauvaise gouvernance du football.

« Nous ne sommes pas sur le terrain du droit, nous ne sommes pas sur le terrain de la performance. Nous sommes sur un terrain purement personnel. C’est-à-dire que le système a décidé de régler les comptes à Samuel Eto’o Fils », a souligné Aristide Mono.

Pour le consultant, il faudra beaucoup d’efforts pour Samuel Eto’o Fils pour se sortir de la situation dans laquelle il est engluée. Il lui recommande d’ailleurs de retirer son soutien à Paul Biya et qu’il exprime notamment des regrets d’avoir apporté un soutien au régime actuel.

À en croire, c’est le seul moyen pour Samuel Eto’o Fils de mettre « en difficulté » les gens qui sont en train de chercher à l’humilier. « Il fera alors très mal au système surtout qu’on est à la veille d’échéances électorales », ajoute Aristide Mono.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi