fbpx

Cameroun Actuel

Appel à la justice : un Camerounais réclame l’arrestation immédiate d’un agent de visa basé à Abuja

Un ressortissant camerounais demande justice et réclame l’arrestation immédiate de Thomas Ngang, un agent de visa basé à Abuja. Entre janvier et février 2023, cet individu aurait, selon le plaignant Mbokwang Abel Tita, collecté une somme dépassant les 10 millions de francs CFA pour faciliter le processus de visa du frère cadet de ce dernier, en partance de Bahreïn pour la Bolivie.

Selon les informations obtenues par CNA, des preuves de paiement auraient été envoyées à Thomas Ngang, et un visa falsifié aurait été obtenu. Cependant, ces éléments n’ont pas pu être vérifiés de manière indépendante.

Après avoir perçu cette somme d’argent via des transferts Mobile Money, Thomas Ngang aurait remis à Mbokwang un faux relevé bancaire, un billet d’avion fictif, tout en prélevant deux fois les frais de visa.

« J’ai payé le visa en double ainsi que le relevé bancaire qui était faux… Il m’a fait payer un vol à hauteur de 2 millions. Le jour du départ, il m’a informé qu’il manquait quelque chose appelé ‘ok to board’ qui accompagne normalement le visa », a déclaré Mbokwang.

Son frère n’a pu voyager et malgré les démarches entreprises pour un remboursement, aucun accord n’a été trouvé. « Je voulais soit un arrangement à l’amiable, soit la promesse d’un autre visa, mais il s’est avéré ne pas être digne de confiance », a ajouté Mbokwang.

Le 21 novembre 2023, la victime a porté plainte à la Gendarmerie nationale pour demander l’arrestation de l’agent de visa. À ce jour, aucune réaction n’a été obtenue de la part des autorités, les affaires en cours d’investigation ne faisant généralement pas l’objet de commentaires.

Dans le cadre de l’enquête, il a été révélé que le frère de la victime avait présenté l’agent de visa en fuite à Mbokwang Abel. Ce dernier, cependant, assure que son frère agissait sur recommandation d’un ami résidant aux États-Unis. « Il est mon frère, même les gendarmes voulaient l’arrêter en premier, mais je leur ai dit qu’il était innocent dans toute cette affaire. Le seul problème que j’ai avec lui, c’est qu’il m’a présenté quelqu’un qu’il ne connaissait pas simplement parce qu’un de ses amis aux États-Unis lui a confirmé que cet homme était un agent de visa », a-t-il déclaré lors d’une interview.

Mbokwang a également déclaré avoir contacté Interpol pour arrêter Thomas Ngang, principalement actif au Nigeria selon lui.

Alors que la victime se dit prête à récompenser toute personne fournissant des informations crédibles menant à l’arrestation de Thomas Ngang, les tentatives de contact avec l’accusé sont restées sans réponse jusqu’à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi