fbpx

Cameroun Actuel

Antti Suomela: « A Lausanne, on gagne et on perd ensemble »

La Swiss Life Arena est décidément difficile à prendre. Le LHC s’est incliné 4-2 face à Zurich samedi. Les ZSC Lions reprennent ainsi l’avantage dans cette finale.

Mauvaise entame pour le LHC. Après seulement quelques secondes (26 exactement), les Lausannois se sont retrouvés à 4 contre 5. Fabian Heldner a été puni pour obstruction. Et ça, c’est le genre de cadeau qu’il ne faut pas faire aux ZSC Lions.

Alors que Zurich revenait dans la zone offensive pour poser son jeu, Yannick Zehnder, sur la ligne bleue, a poussé Lawrence Pilut dans le dos, faisant tomber le défenseur lausannois. Les arbitres n’ont pas bronché. Le jeu a continué, mais Pilut s’est retrouvé en retard pour aller défendre. Conséquence, Juho Lammikko a été quelque peu oublié. L’attaquant finlandais a eu la voie libre pour ouvrir le score (3e, assists: Jesper Frödén et Mikko Lehtonen). Ce but encaissé si tôt a-t-il pesé sur la suite de la rencontre?

Avant ce « moment sans » en deuxième période, les Lions ont été dominés. Il a vraiment semblé que les Zurichois avaient très bien fait leurs devoirs. Ils ont en effet intercepté un nombre incalculable de passes lausannoises. Que tire Théo Rochette de cela?

Les Zurichois leur ont donné quelques sueurs froides. Des instants auxquels les hommes de Geoff Ward ont néanmoins réussi à répondre. Notamment avec un Lawrence Pilut en grande forme.

« On ne peut pas toujours dominer »

Les Lions sont revenus dans le match juste avant la pause. Un tir du fond de la zone offensive signé Théo Rochette (19e, assists: Andrea Glauser et Jiri Sekac). Antti Suomela a créé un peu de trafic en passant devant le but au moment du tir. Le genre de but que Lausanne a souvent encaissé, mais peu réussi. Et cette fois, l’action est plutôt belle.

Le deuxième tiers a fait connaître un ascenseur émotionnel au public. D’entrée de jeu, Lausanne est allé prendre l’avantage. Lawrence Pilut a sauvé un puck que Jesper Frödén tentait de dégager de la zone offensive. Le défenseur lausannois s’est avancé un peu et a tiré dans la mêlée qui se trouvait devant la cage (22e, assists: Ronalds Kennins et Christian Djoos). Un shoot en pleine lucarne face auquel Simon Hrubec n’a rien pu faire.

Une action qui a jeté un froid dans la patinoire. Pas de quoi atteindre les joueurs cependant. « J’ai pas trop fait attention très honnêtement, explique Makai Holdener. On marque et…

[…]Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi