fbpx

Cameroun Actuel

Amende de 10’000 euros pour Saviano pour avoir diffamé Meloni

Le parquet de Rome a requis jeudi une amende de 10’000 euros contre le journaliste Roberto Saviano, poursuivi pour diffamation par la Première ministre d’extrême droite Giorgia Meloni. Elle l’accuse de l’avoir injuriée en 2020 en raison de ses positions anti-migrants.

Les avocats de Mme Meloni ont pour leur part demandé des dommages-intérêts d’un montant de 75’000 euros, estimant que « l’accusé a utilisé un langage excessif, vulgaire et agressif ». « Je suis jugé pour mes paroles critiquant les mensonges populistes de ces dernières années contre les ONG (de sauvetage en Méditerranée) et les migrants », s’est défendu M. Saviano dans un message posté jeudi sur X.

Dans ce procès en première instance ouvert en novembre 2022, le journaliste et écrivain, auteur du best-seller international sur la mafia napolitaine « Gomorra », risque théoriquement jusqu’à trois ans de prison, mais le dernier mot reviendra au juge présidant le procès, dont la décision est attendue dans la journée.

« Le fait que ce procès ait été initié par Meloni, la Première ministre italienne, fait figure de dangereux avertissement pour les écrivains et journalistes, suggérant que leurs paroles pourraient conduire à de longues batailles judiciaires (…) et à un possible emprisonnement », s’est inquiété jeudi sur X l’association d’écrivains PEN International, qui défend la liberté d’expression.

L’affaire jugée jeudi remonte à décembre 2020 lorsqu’il avait été demandé à M. Saviano, invité d’une émission politique, un commentaire sur la mort dans un naufrage d’un bébé de six mois venant de Guinée.

« Vous êtes des salauds! »

Ce nourrisson, Joseph, qui était l’un des 111 migrants secourus par le navire humanitaire Open Arms, était décédé avant d’avoir pu recevoir des soins médicaux. Dans une vidéo tournée par des sauveteurs et montrée à M. Saviano lors de l’émission, on peut entendre la mère du bébé pleurer. L’écrivain, visiblement bouleversé, avait alors pointé du doigt Mme Meloni et Matteo Salvini, le chef de la Ligue anti-immigration aujourd’hui vice-Premier ministre: « Je veux juste dire à Meloni, et à Salvini, vous êtes des salauds! Comment avez-vous pu? »

Mme Meloni avait déclaré en 2019 que les navires d’ONG humanitaires qui secourent les migrants « devraient être coulés », alors que les migrants sauvés par les ONG ne représentent que 5% du total arrivant en Italie. M. Salvini, en tant que…

[…]Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi