fbpx

Cameroun Actuel

Alvine Kamaha, une physicienne émérite récompensée pour ses contributions à la recherche sur la matière noire

Alvine Kamaha

Alvine Kamaha, professeure de physique à l’Université de Californie à Los Angeles (UCLA), a récemment été honorée par la Société Américaine de Physique en recevant le prestigieux prix Edward A. Bouchet. Ce prix est attribué à des physiciens éminents issus de minorités qui ont apporté une contribution significative à la recherche en physique et à l’avancement des scientifiques minoritaires sous-représentés.

La Prof. Kamaha a été récompensée pour son leadership et ses réalisations clés dans la recherche expérimentale sur la matière noire de l’Univers. Ses travaux ont permis d’améliorer la pureté radioactive et ont eu un impact considérable sur la sensibilisation, la diversité et l’inclusion grâce à son engagement envers les étudiants et son mentorat.

Originaire du Cameroun, Alvine Kamaha a commencé son parcours académique en obtenant son baccalauréat en physique à l’Université de Douala. Elle a ensuite poursuivi ses études en Italie, où elle a obtenu une deuxième maîtrise en physique des hautes énergies grâce à une bourse du Centre international Abdus Salam pour la physique théorique. Sa thèse de maîtrise, supervisée par le Prof. Alexei Smirnov, s’est concentrée sur les mécanismes de la masse de neutrinos non standard.

Après sa maîtrise, la Prof. Kamaha s’est tournée vers la physique expérimentale et a entrepris un doctorat avec le groupe SNOLAB à l’Université Queen’s au Canada. Pendant cette période, elle a travaillé sur la chambre à bulles PICASSO pour la recherche de matière noire de faible masse. Depuis, elle s’est spécialisée dans la physique des astroparticules, en se concentrant principalement sur la détection directe de la matière noire.

Au cours de sa carrière, Alvine Kamaha a acquis une expertise polyvalente dans le domaine de la détection de la matière noire, en travaillant sur différentes technologies de détection telles que les chambres à bulles, les compteurs proportionnels sphériques et les chambres de projection de temps de xénon liquide noble. Elle a également dirigé des projets clés sur les contrôles en arrière-plan et l’étalonnage des détecteurs afin d’améliorer leur sensibilité.

En plus de ses réalisations académiques, la Prof. Kamaha est également membre du comité international de la Société nationale des physiciens noirs. Son engagement envers la diversité et l’inclusion se manifeste également dans son rôle de leader au sein de l’expérience LUX-ZEPLIN à l’UCLA, qui est l’expérience phare de la matière noire aux États-Unis. Elle supervise également la construction d’une installation de test visant à développer de nouvelles idées pour améliorer l’étalonnage des technologies de détection actuelles et futures dans la recherche de la matière noire.

La reconnaissance de la Prof. Kamaha par la Société Américaine de Physique met en évidence l’importance de la diversité et de l’inclusion dans le domaine scientifique. Son parcours académique et ses contributions remarquables à la recherche sur la matière noire font d’elle un exemple inspirant de réussite dans le domaine de la physique. Son travail continuera sans aucun doute à avoir un impact significatif sur la communauté scientifique et à ouvrir la voie à de nouvelles découvertes passionnantes dans le domaine de la physique des astroparticules.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi