fbpx

Cameroun Actuel

Alexandre Song met fin à sa carrière de footballeur

Milieu de terrain moderne, doté d’une intelligence hors-pair, Alexandre Song a annoncé qu’il mettait un terme à sa carrière.

Un artiste, un métronome, le patron du milieu, voilà autant de pseudonymes dont on a affublé le Camerounais Alexandre Song tout au long de sa carrière. Une carrière richement aboutie, qui s’achève alors que le footballeur entame sa 36e année de vie sur terre.

C’est en 2004 que la carrière professionnelle d’Alex débute. À Bastia en France, il se fait remarquer pour sa capacité à récupérer les ballons haut, à faire un pressing constant et à relancer proprement. Après 36 matchs dans le club français, Arsenal flaire la bonne affaire. Petit à petit le natif d’Essos à Yaoundé va s’imposer dans l’entrejeu des Gunners aux côtés d’un certains Cesc Fabregas. En 2012, l’enfant de Nkenglikock a déjà un nom, et les plus grands du monde se l’arrachent. De son côté aussi, il veut augmenter son standing de vie, il signe donc au FC Barcelone en Espagne qui lui offre un salaire de 5 millions d’euros, près de 6 milliards de FCFA.

Alexandre Song a bien planifié son après-carrière

Sauf que ce choix a ses revers, Alex joue moins, barré au milieu par Sergio Busquet au sommet de son art. Pas que Busquets à l’époque était un excellent joueur, mais dans ce Barcelone qui privilégie les Catalans, on le voyait en tant que doublure. Ce manque de temps de jeu, il le comble chez les Lions. Pas vraiment attendu lors de la CAN 2008, il survole la compétition et prend une place prépondérante dans le groupe. Il s’impose, mais en faisant pleins de jaloux. Son talent impose le respect et à partir de 2008, il est le patron incontesté du milieu de terrain. Il participe à la CAN 2008, 2010 et 2012.

Mais, Alex est aussi capable d’énormes coups de sang. Le plus célèbre d’entre eux est le fameux coup de coude dans le dos de Mario Mandzukic au mondial 2014 au Brésil. Un geste qui est totalement contraire à sa personnalité. Le Cameroun affrontait alors la Croatie. Match perdu par les Lions sur le score de 4 buts à 0, après son carton rouge.

Alex Song est aussi un justicier, qui n’accepte aucune injustice que ce soit envers lui ou autrui. Il va botter le derrière de tous ceux qui, en sélection, exige des privilèges. Il est connu pour avoir mené une rébellion acerbe dans la tanière contre l’ancien capitaine et actuel président de la Fecafoot Samuel Eto’o.

Alexandre Song aura donc tutoyé le sommet du football, avant de terminer sa carrière au As Arta Solar 7 au Djibouti. Outre Bastia, il est par ailleurs passé par West Ham en Angleterre, le Rubin Kazan en Russie, et le FC Sion en Suisse.

L’autre côté moins bien connu de Alexandre Song est son bon flair pour les affaires. La fortune qu’il a amassée durant ses années dans le football a été bien investie. Si la grande majorité des anciens footballeurs camerounais se retrouvent dans la misère, Alexandre Song a bien pensé à son arrière carrière. On ne risque pas donc de le voir autour du Président de la fédération comme ceux qui lui rendent visite chez lui à la recherche d’un salaire mensuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi