fbpx

Cameroun Actuel

Afrique centrale : le Gabon veut réintégrer la Ceeac

La visite du président gabonais, le Général Brice Clotaire Oligui Nguema, au Cameroun, a été aussi brève qu’impactante. En l’espace de 24 heures, il a rencontré Paul Biya, président camerounais, pour un échange de près de 2 heures, dévoilant des enjeux stratégiques et économiques majeurs.

L’un des points clés de cette rencontre fut la volonté affirmée du Gabon de réintégrer la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (Ceeac). Le président Oligui Nguema a exprimé sa quête de réhabilitation pour le Gabon au sein de cette communauté, soulignant la nécessité de restaurer la position du pays dans la région. Cette démarche fait suite à la suspension du Gabon des instances de la Ceeac depuis le putsch militaire du 30 août dernier ayant chassé le président Ali Bongo Ondimba du pouvoir.

Cette suspension a entraîné diverses conséquences pour le Gabon, notamment la perte de sa présidence tournante au sein de la Ceeac, un poste désormais occupé temporairement par la Guinée-Équatoriale. Cette situation a également des répercussions économiques, le commerce intra-africain représentant une part relativement faible dans la région, bien que plusieurs pays africains commercent avec le Gabon.

Les données économiques récentes révèlent l’importance des échanges commerciaux entre le Gabon et ses voisins. São-Tomé-et-Principe est ainsi devenu l’un des principaux fournisseurs du Gabon, tandis que le Cameroun a exporté près de 38 900 tonnes de marchandises pour une valeur de 27,2 milliards de Fcfa vers le Gabon en 2021. De telles données mettent en lumière les intérêts économiques en jeu dans le processus de réintégration du Gabon au sein de la Ceeac.

Outre ces considérations économiques, la visite du président gabonais a également mis en exergue les relations étroites entre Libreville et Yaoundé, soulignant la proximité géographique et culturelle entre les deux pays. Le président Oligui Nguema a insisté sur l’importance de cette coopération régionale et la nécessité de clarifier les enjeux pour renforcer les liens entre les deux nations.

Cette rencontre express a donc eu des implications majeures, révélant les ambitions et les défis auxquels le Gabon fait face pour retrouver sa position au sein de la Ceeac et renforcer ses relations régionales, offrant un aperçu des dynamiques complexes qui façonnent la diplomatie et l’économie en Afrique centrale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi