fbpx

Cameroun Actuel

Afriland First Bank lance la première carte de crédit au Cameroun et en Afrique centrale : la Carte Blanche

Afriland First Bank (AFB) a récemment introduit sur le marché la toute première carte de crédit au Cameroun et en Afrique centrale, appelée « Carte Blanche ». Cette nouvelle offre bancaire permet aux clients de bénéficier de divers avantages et d’une plus grande flexibilité dans leurs transactions financières. Dans cet article, nous allons examiner les caractéristiques de la Carte Blanche, les étapes pour y souscrire et les mécanismes de remboursement associés.

La Carte Blanche offre aux titulaires la possibilité de réaliser des paiements comme avec une carte de crédit classique, en fonction d’une autorisation de crédit accordée par l’émetteur de la carte. Cependant, cette carte va au-delà des fonctionnalités traditionnelles en permettant aux clients de disposer d’avances de trésorerie 24h/24, renouvelables sur une période de 4 ans, sans avoir à solliciter leur gestionnaire. Cette liberté d’initiative accordée aux détenteurs de la Carte Blanche est un élément clé de cette offre innovante.

Il convient de noter qu’il existe trois types de Carte Blanche : la Carte Blanche ECO, destinée aux fonctionnaires ou salariés du secteur privé, la Carte Blanche Greatness, réservée aux salariés ayant un salaire mensuel compris entre 500 000 et 1 million de francs CFA, et enfin la Carte Blanche Premium, conçue pour les salariés percevant un salaire mensuel supérieur à 1 million de francs CFA.

Pour souscrire à une Carte Blanche, les clients intéressés doivent se rendre à la banque avec les documents nécessaires, tels qu’une fiche de souscription à la carte de crédit, les trois derniers bulletins de paie, une photocopie de leur carte nationale d’identité, une copie de leur contrat de travail, une attestation de présence effective au poste datant de moins de 3 mois, ainsi qu’une attestation de virement irrévocable. Une fois le dossier déposé, un gestionnaire analysera les informations fournies et éditera une convention de carte de crédit que le client devra signer. Ensuite, le client se dirigera vers l’agent des opérations chargé de l’impression des cartes pour récupérer sa Carte Blanche.

En ce qui concerne le remboursement des avances consommées avec la Carte Blanche, il existe deux mécanismes. Le premier est le remboursement contractuel, qui est déclenché automatiquement à l’échéance convenue entre le client et la banque. À cette date, que le client dispose de la provision nécessaire ou non, son compte de domiciliation sera débité afin de rembourser le crédit consommé.

Si le client ne dispose pas des fonds nécessaires pour le remboursement à l’échéance, sa carte de crédit sera bloquée. Il aura alors 90 jours pour approvisionner son compte. Le deuxième mécanisme est le remboursement anticipé, qui permet au client d’effectuer un virement depuis son compte de domiciliation ou tout autre compte vers son compte carte de crédit. Cette opération peut également être effectuée en effectuant un versement sur l’un des canaux de la banque, tels que la caisse, les distributeurs automatiques de billets ou les dépôts en espèces.

En examinant les performances d’Afriland First Bank au cours de la dernière décennie, il est clair que la banque maintient une dynamique positive dans tous les segments. En 2022, sous la direction de Célestin Guela, la banque a enregistré un résultat net de 22,1 milliards de francs CFA, en hausse de 20,6 % par rapport à l’année précédente. Le total de l’actif d’AFB a également augmenté de 18,3 % en glissement annuel, atteignant 1 768,8 milliards de francs CFA.

L’institution bancaire affiche également 19,2 % des parts de marché en matière de collecte des dépôts bancaires au Cameroun à fin décembre 2022. En effet, au cours de la période sous revue, les dépôts de la banque ont progressé de 18,6 % pour se situer à 1 392 milliards F, contre 1 173 milliards F au 31 décembre 2021. Avec 21,4 % des parts du marché du crédit bancaire au Cameroun en 2022, Afriland First Bank confirme également son statut de premier financier de l’économie camerounaise.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi