fbpx

Cameroun Actuel

Affaire Martinez Zogo : les preuves documentées réfutent les allégations de torture à l’immeuble Ekang

Immeuble Ekang, propriété de Amougou Belinga

De nouvelles révélations mettent en doute la version largement diffusée selon laquelle Martinez Zogo aurait été torturé à l’immeuble Ekang, remettant en question cette affirmation avec des preuves documentées.

Depuis la découverte du corps de Martinez Zogo, une version affirmait qu’il aurait été torturé à l’immeuble Ekang, en présence de Jean Pierre Amougou Belinga, suscitant des spéculations et des accusations. Cependant, des documents officiels racontent une histoire différente, révélant que Martinez Zogo a été enlevé et torturé ailleurs.

Les détails émanant du procès-verbal d’un membre du commando impliqué dans l’affaire Martinez Zogo, nommé Nzockmenping Mital Théodore, révèlent les circonstances de l’enlèvement. Il déclare : « C’est au niveau de la Brigade que nous avions interpellé le type… GODIE est sorti de la Prado, l’a pris, LENOIR débarque… On a pris le monsieur que nous avons mis dans le véhicule… Puis nous avons fait un démi-tour pour reprendre le chemin du retour vers Soa. »

De même, le rapport de la commission mixte créée par Paul Biya, transmis au tribunal militaire, relate l’enlèvement : « Le véhicule dudit journaliste… sera volontairement heurté par le véhicule PRADO… La victime va être interpellée par les occupants du véhicule PRADO. Son véhicule est abandonné… Monsieur Zogo est conduit vers l’université de Yaoundé 2/Soa. »

Ces documents, basés sur les auditions des membres du commando et les conclusions de la commission d’enquête, remettent en cause l’allégation selon laquelle Martinez Zogo aurait été torturé à l’immeuble Ekang. Il apparaît ainsi que cette version ne repose sur aucun élément factuel, soulevant des interrogations quant à sa genèse et ses motivations.

Ces révélations soulèvent des questions importantes quant à la crédibilité des informations relayées et mettent en lumière la nécessité d’une enquête approfondie et impartiale pour faire la lumière sur les circonstances réelles de la mort de Martinez Zogo.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi