fbpx

Cameroun Actuel

Affaire de trucage de matchs : Samuel Eto’o poursuit son bras de fer avec la CAF

Selon les révélations du journal camerounais « The Guardian », le président de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot), Samuel Eto’o, a été confronté à des difficultés pour obtenir une réunion explicative avec la Confédération africaine de football (Caf).

Eto’o et le président de Victoria United sont convoqués ce mercredi 17 avril 2024 au Caire en Égypte pour être entendus dans le cadre de l’affaire des enregistrements audio les mettant en cause. Ces enregistrements ont été remis à la Caf par un groupe de présidents de clubs ainsi que par Henri Njalka Quand, ex-quatrième vice-président de la fédération.

Selon « The Guardian », les avocats de Samuel Eto’o ont accusé le secrétaire général de la Caf, Véron Mosengo-Omba, de multiples violations du code d’éthique de la Fifa lors de l’enquête sur les allégations de trucage de matchs. Ils affirment que Mosengo-Omba aurait ouvert l’enquête dans le but de ternir l’image de l’ancien attaquant du FC Barcelone.

Samuel Eto’o nie toute implication dans les activités de trucage de matchs, contestant fermement les enregistrements incriminants. Malgré ses efforts pour organiser une audience avec la Caf, ses demandes ont été ignorées jusqu’à ce qu’il dépose une plainte auprès de la Fifa.

Cette affaire reste entourée d’incertitude quant à son dénouement. Toutefois, Samuel Eto’o demeure déterminé à défendre son intégrité et son avenir dans le football africain, selon « The Guardian ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi