fbpx

Cameroun Actuel

Affaire de détention de l’Avocat Jonie Banyong Fonyam : conflit financier entre Yellow Card et ses partenaires

L’avocat Jonie Banyong Fonyam, Jr., représentant juridique des sociétés Yellow Card au Cameroun, propriétés du Co-Fondateur et PDG de Yellow Card, un citoyen américain (Yellow Card Cameroon Ltd et Backendtech Cameroon Ltd), a été arrêté et détenu le 18 décembre 2023 au siège de la Police Judiciaire à Bonanjo, Douala, la capitale économique du Cameroun. Le 27 décembre, il a été transféré dans la prison régionale de Newbell.

Son arrestation fait suite à des conflits financiers impliquant la société Yellow Card Cameroon et deux partenaires, les sociétés BOSECX FX LTD et Fon Tifuh FG Enterprises, appartenant respectivement à Sebastien Bodang et Cedric Tifuh Fon.

Yellow Card est une entreprise Fintech qui vend des dollars, des bitcoins et des USDT.

Selon le Conseiller Général de Yellow Card Financial Inc., dans une lettre adressée à l’Ambassadeur des États-Unis au Cameroun le 28 décembre 2023 (dont CNA a obtenu une copie), les deux sociétés ont fait affaire avec Yellow Card depuis 2021, mais « n’ont pas payé à Yellow Card toutes les sommes convenues pour ces transactions ».

Le Conseiller Général a également déclaré que la détention de leur représentant juridique au Cameroun, qui était également actionnaire minoritaire et directeur des deux sociétés au Cameroun, était illégale et que le système judiciaire n’a pas pris en compte les demandes de membres du Barreau du Cameroun ni celles de l’avocat de Me Jonie Fonyam pour que l’affaire soit jugée devant un tribunal civil.

Bien que les membres du Barreau aient protesté, Me Fonyam reste en détention depuis le 18 décembre 2023.

De plus, Yellow Card, dans sa lettre à l’Ambassadeur américain, a déclaré que les deux clients devaient de l’argent à l’entreprise, c’est pourquoi ils ne seront pas payés. « Tout au long de 2021, MM. Bodang et Tifuh Fon (via leurs sociétés respectives) ont conclu des transactions avec Yellow Card et n’ont pas payé à Yellow Card toutes les sommes convenues pour ces transactions. En octobre 2023, Yellow Card a légalement compensé ces dettes avec les fonds reçus par MM. Bodang et Tifuh Fon (via leurs sociétés respectives) », a-t-il écrit.

Cependant, les deux partenaires, Sébastien Bodang et Cédric Tifuh Fon, ont déclaré ne pas reconnaître les dettes revendiquées par Yellow Card, affirmant avoir réalisé toutes les transactions avec diligence et avoir respecté chaque accord qu’ils avaient avec l’ancien Manager de Yellow Card Cameroon.

Les enquêtes de l’Agence de Presse du Cameroun ont montré que l’actuelle direction de Yellow Card au Cameroun a refusé de remettre les dollars américains aux partenaires en raison d’une dette prétendue lorsque l’ancien Manager de Yellow Card, Ndikombui Nigel Mingoh, était en poste. Mais son contrat a été résilié il y a plus d’un an.

La lettre de Yellow Card au service américain ne mentionne pas que les deux clients, Sébastien Bodang et Cédric Tifuh Fon, ont insisté pour discuter également avec leur ancien Manager, qu’ils affirment avoir encaissé tout l’argent sans enregistrer de dettes.

Une expertise commerciale a été demandée par Yellow Card dans un tribunal civil à Bonanjo, Douala, tandis que les plaignants sont devant un tribunal criminel pour poursuivre le défendeur. Barrister Fey a déclaré qu’ils suivront les affaires dans les deux tribunaux mais sont toujours ouverts à l’arbitrage international.

Me Jonie Fonyam reste en détention en attendant une comparution pour une demande de caution le 2 janvier 2024.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi