fbpx

Cameroun Actuel

Affaire Bruno Bidjang : Vision 4 se désolidarise du journaliste incriminé

L’interpellation du journaliste Bruno Bidjang, membre de la chaîne de télévision Vision4, a suscité une série de réactions et de communiqués, laissant entrevoir une rupture de solidarité au sein de l’entreprise envers le journaliste incriminé.

Les faits reprochés à Bruno Bidjang semblent tourner autour de ses prises de parole sur les réseaux sociaux, ainsi que de contenus personnels qu’il aurait produits pour dénoncer la vie chère au Cameroun et critiquer le train de vie actuel de l’État. Les chefs d’accusation qui pèsent contre lui incluent l’incitation au soulèvement, l’atteinte à la sûreté de l’État et l’incitation à l’insurrection. Le journaliste a été auditionné toute la journée au Secrétariat d’État à la Défense en compagnie de son avocat Me Tchoungang.

Suite à cette interpellation, Vision4 a émis un communiqué signé le 7 février dans lequel l’entreprise de presse se désolidarise des propos attribués à Bruno Bidjang. Le communiqué précise que les déclarations ne concernent pas un responsable de Vision4 mais plutôt « d’un responsable du groupe l’Anecdote », soulignant ainsi la distinction entre l’individu incriminé et la position officielle de la chaîne. Le groupe l’Anecdote, auquel appartient Vision4, réaffirme son attachement aux institutions de la République et à ceux qui les incarnent, se dissociant de tout discours contraire à cet idéal.

Par ailleurs, le groupe l’Anecdote a averti tous ses employés que des prises de position similaires sur les réseaux sociaux ne seraient pas soutenues, soulignant ainsi la nécessité pour chaque individu au sein de l’entreprise de faire preuve de responsabilité.

Dans ce contexte, Bruno Bidjang semble devoir affronter seul les conséquences de la situation actuelle. L’affaire souligne également les tensions qui peuvent émerger au sein des médias lorsque des membres expriment des opinions personnelles qui divergent de la position officielle de l’entreprise.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi