fbpx

Cameroun Actuel

Adamaoua : le préfet du Djerem interdit la flânerie des élèves en dehors des établissements scolaires

Elèves flaneurs

Depuis le 10 janvier, une nouvelle directive draconienne est entrée en vigueur dans le département du Djerem, situé dans la région de l’Adamaoua au Cameroun. Le préfet, Roger Saffo, a émis un arrêté interdisant formellement la flânerie des élèves en dehors des enceintes des établissements scolaires pendant les heures de cours régulières.

Selon le texte de l’arrêté, « Est strictement interdite, pour compter de la date de signature du présent arrêté, toute flânerie d’élèves hors d’enceintes des établissements scolaires, dans les rues et autres lieux de loisirs, pendant le déroulement régulier des cours ». Le préfet a souligné que cette mesure est une réponse aux impératifs de sûreté et d’ordre public dans la région.

Le préfet a également averti que des sanctions sévères seraient appliquées en cas de non-respect de cette interdiction. Les élèves qui enfreindront cette règle seront interpellés par les forces de maintien de l’ordre et conduits au poste de police ou de gendarmerie local. Ils resteront en garde à vue jusqu’à l’intervention d’un parent ou d’un responsable de leur établissement scolaire.

Cette initiative n’est pas sans précédent, car d’autres régions du Cameroun ont déjà mis en œuvre des mesures similaires pour lutter contre l’absentéisme scolaire. En février 2023, le sous-préfet de Penka Michel dans la région de l’Ouest avait mobilisé les forces de l’ordre pour traquer et interpeller les élèves qui ne respectaient pas les horaires scolaires. Ces actions font partie intégrante des efforts plus larges pour lutter contre l’indiscipline des apprenants, les retards excessifs et les comportements perturbateurs pendant les heures de cours.

En octobre 2022, le commissaire de police principal Germain Djakedi, commissaire de la sécurité publique de Yagoua (Extrême-Nord), avait également décidé de réactiver la lutte contre l’école buissonnière pour minimiser les échecs massifs aux examens de fin d’année. Ces mesures visent à améliorer la qualité de l’éducation en décourageant l’absentéisme, souvent lié à l’échec scolaire, au décrochage scolaire et à la déscolarisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi