fbpx

Cameroun Actuel

4 travailleurs de la santé nigérians condamnés au Royaume-Uni pour maltraitance envers une patient de 89 ans

Quatre professionnels de la santé nigérians, dont trois femmes et un homme, ont été condamnés à Wolverhampton, au Royaume-Uni, après avoir été filmés en train de maltraiter physiquement et émotionnellement une patiente âgée.

Un rapport de la police du West Midlands daté du jeudi 14 décembre 2023 a indiqué qu’Ame Tunkara, âgée de 33 ans, résidant à Prospect Way, Walsall, et Morounranti Adefila, âgée de 43 ans, résidant à Woodhall Street, Walsall, ont été reconnus coupables et condamnés le 8 décembre à quatre mois de prison chacun.

Le rapport a également mentionné que Danny Ohen, âgé de 39 ans, de Riley Crescent, Wolverhampton, et Bridget Aideyan, âgée de 49 ans, de Cadle Road, Wolverhampton, ont été déclarés coupables et condamnés respectivement à six mois et quatre mois de prison le 14 novembre lors d’un autre procès.

La police du West Midlands a ajouté que la femme, âgée de 89 ans, se trouvait dans une maison de retraite de Wolverhampton et avait été torturée pendant près d’un an avant que le crime ne soit découvert. Atteinte de démence vasculaire, elle est incapable de parler.

La famille avait remarqué des ecchymoses sur le bras de la femme après une année passée dans la maison de retraite. Les détectives ont ajouté qu’elle était également devenue nerveuse et avait peur d’être touchée.

« Les pires craintes de la famille ont été confirmées après qu’ils ont installé une caméra vidéo cachée et découvert que des aides-soignants maltraitaient verbalement et physiquement leur proche », a indiqué le rapport de la police, ajoutant que « les images tournées sur quatre jours en février 2020 montraient que la personne âgée était traitée de manière brutale, frappée avec un oreiller, et manquait de dignité et de respect. »

La police a également révélé que la famille de la victime avait secrètement installé une caméra en février 2020 et enregistré les abus pendant plus de quatre jours.

Les images ont montré que la femme était malmenée, frappée avec un oreiller et traitée sans dignité ni respect, a déclaré la police du West Midlands.

« Lorsque les abus ont été signalés à la maison de retraite, trois membres du personnel ont été immédiatement licenciés, et trois autres membres du personnel d’agence ont été suspendus », a déclaré la police.

La police a déclaré que deux autres suspects avaient été identifiés après l’examen des images.

Huit aides-soignants ont été inculpés, et quatre ont été acquittés à l’issue d’un procès.

« Cette femme âgée est malheureusement décédée en octobre et n’aurait pas dû passer le reste de ses années à subir de tels mauvais traitements », a souligné le détective Kathryn Sargent du Service d’Enquête sur les Abus dans les Soins aux Adultes.

« En prononçant la peine, le juge Campbell a décrit les images comme étant « glaciales ». J’espère que la famille de la dame est satisfaite que justice ait été rendue. »

David Atherton, un journaliste britannique, a rapporté sur la plateforme X, autrefois sur Twitter, que « quatre travailleurs de la santé nigérians ont été reconnus coupables d’avoir maltraité une femme de 89 ans atteinte de démence vasculaire à Wolverhampton. » Des centaines de réactions ont suivi ce tweet, appelant les autorités britanniques à expulser les quatre accusés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi